Actualités

Best Breeder: Johan Venderbosch

02 12 2019


En collaboration avec le magazine français équestre L’Épéron, HorseTelex s’entretient avec les meilleurs éleveurs du monde. Nous avons sélectionné les meilleures juments ayant au moins trois enfants dans le sport international sur la base de leur IPV (International Progeny Value) et nous avons interrogé leurs propriétaires. Nous avons également ignoré les juments des éleveurs qui parlaient déjà dans cette série (notamment Paul Schockemöhle, Joris De Brabander et Alfonso Romo).

Aujourd'hui, Johan Venderbosch, l'étalonnier et le meilleur éleveur qui a gagné beaucoup de succès avec Sarina (Calvados x Cadmus xx), la mère de Dublin V, Algorythem et Zalvo.

Johan Venderbosch a 78 ans, possède 20 juments pour l’élevage et 70 hectares.

 

1) Si vous pensez à votre meilleur produit d'élevage, comment expliquez-vous le succès de ce cheval?

Il s’agit d’une combinaison appropriée. J'étais complètement fou de l'étalon pur-sang Cadmus xx. Il a donné de très bons produits à mon écurie. Cadmus était un magnifique étalon, mais il avait beaucoup, beaucoup de sang. Calvados était un étalon avec un génétique intéressant, un cheval de taille et de charisme suffisant. La combinaison de ces deux étalons pourrait être très intéressant, mais on doit encore attendre pour voir ce que cela va devenir.

 

2) À quoi faites-vous particulièrement attention lorsque vous combinez un étalon avec une jument?

Je pense que le plus important est de partir de la jument. Nous essayons de fixer des normes élevées pour nos juments. Il est important qu'ils soient en bonne santé. Nous contrôlons l'état de santé sur la base de l'inspection vétérinaire et des rayons X. Si on voudrait vendre un cheval et puis ce cheval n'est pas sain, on n’a rien. Ensuite, je vois si j'ai besoin de force dans ma lignée ou si j'ai besoin d'un étalon avec plus de sang et de la énergie dans la lignée.

 

3) Quels sont vos trois étalons préférés parmi les étalons éprouvés?

Ma préférence personnelle est pour plusieurs étalons. J'ai choisi ici Tangelo van de Zuuthoeve, Heartbreaker et Chacco-Blue

 

J'aime beaucoup Heartbreaker dans la famille de ma mère, car il a fait un travail de pionnier pour le saut d'obstacles. Heartbreaker a fourni une production parfaite. Avec Heartbreaker, nous apportons du sang et du "go" dans nos lignées.

 

Chez Tangelo, vous devez choisir une jument avec beaucoup de sang. On peut combiner Tangelo et Heartbreaker. Tangelo apporte beaucoup de puissance.

 

Chacco-Blue était un cheval intéressant au début. Puis il a disparu un peu de la scène. En ce moment, il est très populaire, cet étalon est intéressant pour votre lignée maternelle.

 

4) Quels sont les trois "nouveaux" ou jeunes étalons parmi vos favoris?

Dominator, El Salvador, O’Neil van Eigenloo.

Dominator est un cheval intéressant. J'ai choisi El Salvador parmi mes propres étalons. O'Neil van ‘t Eigenlo est élevé très intéressant. Beaucoup de chevaux de sport viennent de cette lignée.

Si j'utilise un jeune étalon, il est important pour moi qu'il soit élevé intéressant dans la lignée maternelle. Si j'utilise un jeune étalon, je veux aussi le voir sous la selle. Alors vous savez déjà un peu si vous en êtes fous ou pas.

 

5) Avec quel stud-book enregistrez-vous vos poulains?

Nous sommes de l'origine des membres du KWPN et enregistrons également la plupart des poulains au KWPN, mais en ce moment nous enregistrons également un certain nombre de poulains à Zangersheide. Avec l'élevage, je pense qu'il est important de regarder au-delà des frontières et de voir si vous pouvez trouver les étalons que vous croyez ajoutent des qualités à vos juments. Je veux un cheval beau, fonctionnel et en bonne santé, avec de la longueur et élasticité dans son corps.

 

6) Quels sont les développements importants que vous attendez pour l'avenir?

 

Pour l’avenir, nous devons utiliser des lignes très sportives. Pour l'avenir, un beau cheval fonctionnel et en bonne santé est également important pour nous. Il faut laisser les jeunes étalons dans leur valeur. Nous ne devrions pas tout attendre de ces jeunes étalons, mais ils devraient faire leur travail avec plaisir. Puis les meilleurs chevaux se présenteront dès qu’ils sautent au niveau 1.30 et plus dans le sport. On doit également avoir de la chance, car vous ne pouvez pas tout calculer sur papier. Si vous n'êtes pas chanceux, vous n'avez aucun intérêt à élever. Le sport et l'élevage doivent aller complètement ensemble.

Retour