Actualités

For Pleasure regagne première place, vainqueur en 2019

31 12 2019


For Pleasure l'a fait à nouveau. L'année dernière, son grand concurrent Chacco-Blue a pris la tête du classement mondial des meilleurs progéniteurs pendant un certain temps, mais le dernier mois de l'année, le fils de Furioso II, décédé en 2011 à l'âge de 25 ans, a repris la tête.

Avec un IPV de 659,57, les 120 descendants de For Pleasure ont fait une progéniture moyenne légèrement meilleure que les 505 (!) enfants de Chacco-Blue (656,79). Les enfants les plus performants de For Pleasure étaient Fit For Fun et For Joy van't Zorgvlied. Explosion W et Chacco Kid ont obtenu les meilleurs résultats pour Chacco-Blue. Les petits-enfants, les chevaux internationaux des juments des meilleurs progéniteurs susmentionnés, étaient également influents. Killer Queen VDM (par Eldorado vd Zeshoek) a récolté des points importants pour For Pleasure en remportant le Grand Prix de Malines avec Daniel Deusser à la fin de la vieille année.

Berlin
Le score final en Classe B (un minimum de 80 descendants d'un maximum de 15 ans) est régi par le sang de Cassini I. Son fils Berlin a déjà 245 enfants réussis dans le sport international, qui ont mis leur père en première place.
Verdi TN, qui n'est même pas à la fin de sa propre carrière sportive, est un deuxième formidable (car également vainqueur de la Classe C). Puis les petits-fils de Cassini Cicero van Paemel et Mylord Carthago (tous deux de Carthago) suivent. Le champion d'inspection des étalons KWPN, Ustinov, fils de l'inoubliable Libero H, termine à une jolie cinquième place.
Verdi TN remporte donc le classement en Classe C (un minimum de 60 descendants d'un maximum de 13 ans), suivi de Mylord Carthago, Canturano I, Emerald et Clarimo.

Cassini I encore une fois
Le sang Cassini a également un vainqueur à Carambole, qui a maintenu sa position de leader en Classe B (minimum 40 descendants de maximum 11 ans) tout au long de 2019. Stakkatol et Cooper van de Heffinck complètent le podium ici.
Dans le groupe de progéniture le plus jeune Classe A (minimum 20 descendants de maximum 9 ans) Colestus triomphe. Le top fils de Cornet Obolensky a dû abandonner la première place temporairement à Bustique (dont le fils Beauville Z a remporté le premier prix à La Corogne), mais au final, les 27 descendants de Colestus ont terminé le travail pour toute l'année 2019. Dans ce groupe le plus jeune, il y avait une belle troisième place pour Aganix du Seigneur.

Dressage
Il existe une grande variété génétique dans le dressage. De nombreux étalons ne livrent qu'un ou quelques chevaux de haut niveau. Cela rend plus difficile d'arriver à un classement. En Class A, Rubin Royal a abandonné car il n'a tout simplement pas atteint la limite d'au moins 15 descendants (12). Pour la même raison, United (13), Danone I (10) et Damon Hill (13) n'apparaissent pas dans la liste.
Le classement mondial pour 2019 est mené par Don Romantic, qui a déjà une poignée de chevaux de Grand Prix à son actif. Romanov a clôturé l'année en deuxième place, suivi de Jazz, Stedinger, Johnson, De Niro, Rousseau, Don Schufro, Don Frederico et Sandro Hit.

Quaterback
Quaterback obtient les meilleurs scores en Class B (au moins dix descendants d'au plus 12 ans). En deuxième place, Lord Leatherdale bénéficie de meilleurs fils comme Everdale et Glamourdale. La troisième place revient à Spielberg.

Nouvel an
Une chose est sûre: tout sera différent demain. Parce que le 1er janvier, c'est l'anniversaire de tous les chevaux et cela aura des conséquences majeures sur le classement IPV de 2020.

 

Retour